Actualité de la création

Imprimer cet article

Création d’entreprise : le ministère des Outre-mer et l’Adie unissent leurs forces

Dans une convention signée cet été, le ministère des Outre-mer et l’Adie confirment leur volonté de renforcer l’accompagnement proposé aux porteurs de projets et aux jeunes entreprises ultramarines.

Développer le microcrédit pour faire reculer le chômage en Outre-mer : c’est l’ambition d’une récente convention, signée cet été par le ministère des Outre-mer et l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie).

À la clé, une subvention d’un montant de 1,8 million d’euros, ayant pour objectif de renforcer l’activité de la structure associative et d’améliorer l’accompagnement des entrepreneurs et des porteurs de projets dans les territoires d’Outre-mer.

Rendre l’entrepreneuriat accessible à tous

Dans le détail, ce soutien financier supplémentaire devrait notamment amener l’association à étoffer ses dispositifs d’appui pour en faire bénéficier jusqu’à 15 000 porteurs de projets en 2022 en Outre-mer (contre 7 300 en 2018). L’enjeu ? Optimiser les moyens mis en œuvre et permettre aux personnes éloignées du marché de l’emploi d’accéder aux financements nécessaires pour créer leur entreprise.

Précision :afin que les créateurs d’entreprise puissent démarrer leur nouvelle activité dans les meilleures conditions, le plafond du microcrédit a récemment été rehaussé, passant de 10 000 € à 12 000 € dans les territoires ultramarins.

Grâce au soutien du ministère de l’Outre-Mer, l’Adie prévoit notamment d’ouvrir 6 nouvelles antennes associatives dans les territoires d’Outre-mer au cours des prochaines années.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.outre-mer.gouv.fr 

Article du 11/10/2019 - © Copyright Les Echos Publishing - 2019