Actualité de la création

Imprimer cet article

Les créations d’entreprises ont retrouvé de l’entrain en septembre 2019

Après un été sous le signe de la stabilité, c’est une tendance plus dynamique qui s’est dessinée en septembre : les créations d’entreprises ont ainsi progressé de + 4,2 % par rapport au mois précédent.

D’après les dernières informations publiées par l’Insee, 70 605 créations d’entreprises ont été enregistrées au mois de septembre 2019 : + 4,2 % par rapport au mois d’août, tous types d’entreprises confondus. Une hausse relativement significative qui s’explique, selon l’Institut, par une légère hausse du nombre de créations d’entreprises classiques (+ 2,0 %), accompagnée d’un rebond plus marqué du côté des immatriculations de micro-entrepreneurs (+ 6,8 %).

Une augmentation importante par rapport à 2019

C’est une évolution tout aussi dynamique qui se constate, par ailleurs, sur le moyen terme. Pour la période juillet-août-septembre, les chiffres témoignent, en effet, d’une accélération sensible du nombre cumulé de créations d’entreprises en France par rapport au même trimestre de l’année dernière : le nombre de créations brutes a ainsi progressé de 20,3 %, tous types d’entreprises confondus (dont + 25,7 % pour les micro-entrepreneurs, + 20,1 % pour les entreprises individuelles classiques et + 11,5 % pour les entreprises sous forme sociétaire).

Même tendance sur les 12 derniers mois, pendant lesquels le nombre cumulé d’entreprises créées a également continué de s’accélérer fortement. L’Insee constate ainsi une augmentation de 16,6 % du nombre cumulé de créations brutes par rapport aux 12 mois précédents. Une tendance qui s’explique non seulement par une hausse importante du nombre d’immatriculations de micro-entrepreneurs (+ 26,0 %), mais aussi par une accélération non négligeable des créations d’entreprises individuelles classiques (+ 10,6 %) et une progression du côté des créations de sociétés (+ 8,0 %).

Pour en savoir plus et consulter des données complémentaires, rendez-vous sur : www.insee.fr 

Article du 18/10/2019 - © Copyright Les Echos Publishing - 2019